Publication de l’étude du Ministère des Sports « Etat des lieux de l’offre d’équipements sportifs dans les territoires ruraux ».

Le Ministère des Sports a présenté lors du Salon des Maires le 23 Novembre dernier, une première synthèse de l’étude « Etat des lieux des équipements sportifs dans les territoires ruraux ».

Les premiers éléments de conclusion ont pu être présentés aux élus locaux lors d’une conférence sur la réduction des inégalités territoriales en matière d’équipements sportifs. Cette étude montre notamment que sur les 249.938 équipements sportifs en France métropolitaine, 28% sont situés dans les communes périurbaines et 27% dans les communes rurales.
 
Cette analyse fondée sur les données du Recensement des Equipements Sportifs et sur le témoignage d’acteurs locaux a permis de recenser 67 221 équipements sportifs sur ces territoires (1/4 des équipements sportifs de France) et de mettre en avant des chiffres caractéristiques :

  • 60% des communes rurales ont moins de 500 habitants.
  • 85% des communes qui ont moins de 100 habitants ne disposent pas d’équipements sportifs.
  • Plus d’un tiers des communes rurales sont privés d’équipements sportifs, puisque ces 67 221 équipements sportifs sont présents dans 11 784 communes, soit 63,6% des communes rurales

Au delà de 500 habitants, la part des communes ne possédant pas d'équipements sportifs est très faible. De 500 à 1000 habitants, elles comptent 5 installations en moyenne, et 9 entre 1000 et 2000 habitants.
 
Bien que, de manière générale, l’étude révèle une dotation en équipements sportifs satisfaisante sur ces territoires, notamment en court de tennis et en terrain de football, il n’en reste pas moins que :

  • Certains types d’équipements tels que les stades d’athlétisme et les salles spécialisées sont peu répandus et montrent un déficit en ce domaine.
  • 15% seulement des équipements sportifs sont accessibles avec une faible desserte en transport en commun.

A titre d’exemple, 35% des écoles primaires se situent à plus de 20 minutes d’un bassin de natation couvert.
 
La commission « sport et ruralité » de l’ANDES a participé au comité de pilotage de cette étude.
A ce titre, M. Marc SANCHEZ, Maire de Lavelanet (09) et M. Bernard AUGE, Adjoint au Maire en charge des sports de Montredon-Labessonnié (81) ont pu partager leurs expériences de terrains au sein du comité.


Se connecter pour continuer la lecture