Le projet de règlement de Handball à l’examen

La Fédération Française de Handball a fait part à l’ANDES de son projet de règlement et de sa notice d’impact relative aux équipements sportifs destinés à la pratique du Handball en compétition
 
Ce projet sera prochainement soumis à la Commission d’examen des règlements fédéraux relatifs aux équipements sportifs (CERFRES).
 
Dans sa réponse, l’ANDES a d’abord rappelé le principe prôné par la CERFRES, qui consiste à ce que les nouveaux règlements fédéraux soient applicables seulement aux nouveaux équipements. Les installations existantes n’étant pas concernées.
 
Les remarques adressées à la Fédération de Handball sont les suivantes :
 
Suspension du classement fédéral
« En cas de constatation ultérieure et reconnue fondée sur l’état défectueux d’une salle classée, la commission pourra suspendre le classement de la salle ».
Outre la nécessité de mieux définir la notion « d’un état défectueux d’une salle classée », il a été rappelé les concertations préalables nécessaires avant toute décision de suspension, qui doit prendre en compte le principe des salles existantes qui ne sont pas concernées par ce projet de règlement.
 
Délai de mise en conformité
« Les travaux nécessaires à la mise en conformité devront être réalisés dans les délais fixés en accord avec les acteurs concernés.
Afin de proposer des délais raisonnables aux communes, une période de trois exercices budgétaires (pour les rénovations) est demandée.
 
Labellisation des enceintes sportives de la Ligue nationale de Handball (LNH)
Afin de pouvoir émettre son avis en toute connaissance de cause, il a été demandé à ce que la commission CERFRES soit éclairée sur la nature des critères de labellisation ainsi que les mesures incitatives.
 
Tableaux de classement
Concernant la présentation générale des exigences, afin que le maître d’ouvrage puisse prendre connaissance du cahier des charges minimal à respecter lors de la conception d’une salle, il a été demandé à la Fédération de proposer deux parties distinguant clairement les obligations et les recommandations selon le niveau des compétitions.
 
Colles et résines
C’est un véritable problème d’entretien des salles que doivent gérer les communes en raison de l’utilisation des colles et résines par les joueurs.
 
L’usage des colles blanches, moins impactantes que les colles noires, ne semblent pas résoudre le problème d’entretien et de nettoyage des sols et des murs.
Bien que le nouveau règlement autorise l’interdiction par la commune de l’utilisation des colles et résines par les clubs, l’ANDES a demandé à la Fédération de faire de nouvelles propositions pour limiter leurs impacts.
 
 

Rappel du règlement fédéral sur l’usage de la colle et des résines

Lorsque le propriétaire d’une salle interdit l’usage de toutes colles et résines :
- Le club recevant doit en informer le club visiteur sur la conclusion de match,
- Les deux équipes doivent jouer sans utiliser de colle ou de résine. Si l’une des deux équipes utilise néanmoins une colle ou une résine quelconque, ou si le propriétaire de la salle (ou son représentant) empêche le déroulement du match, l’arbitre devra alors le mentionner sur la feuille de match et l’équipe fautive sera alors déclarée perdante par forfait par la commission sportive concernée.
 
Ces dispositions ont un lien direct avec la question des équipements sportifs. La Fédération Française de handball laisse la possibilité aux propriétaires de salles d’interdire ou non, l’utilisation de résine ou colle (dites « lavable à l’eau »). Le « club résident » négocie donc directement avec le propriétaire de la salle quant à l’utilisation de ces produits.