Focus issu du recensement des équipements sportifs : les communes de moins de 750 habitants

Le recensement des équipements sportifs, espaces et sites de pratiques (RES), porte sur les équipements sportifs actuellement en service ouverts au public. Le critère essentiel est que toute personne puisse y accéder à titre gratuit ou onéreux, avec pour objectif principal d’y pratiquer une activité physique et sportive (APS).
 
Grâce au RES, le Ministère en charge des Sports édite régulièrement des études portant sur un angle spécifique, c’est le cas de l’étude parue fin 2014 et portant sur les équipements sportifs des communes de moins de 750 habitants.
 
Cette dernière indique notamment les chiffres clefs des communes de moins de 750 habitants, puisqu’on apprend qu’elles représentent :
  • 67 % des villes de France métropolitaine
  • 11.7 % de la population
  • 19 % des équipements métropolitains
  • 83,1 équipements pour 10 000 habitants (moyenne nationale à 47)
  • 2,2 APS praticables par installation.
 
L’étude permet aussi d’observer que certains types d’équipements sont plus présents dans ces communes que dans le reste de la France (terrains de pétanque, de football, de tennis, basket, volley, handball).
Ainsi 75% de l’offre sportive dans ces communes concerne le basket, l’équitation, le tennis, le football et la pétanque/jeu provençal.
 
Il faut cependant noter que les salles polyvalentes ou multisports, les plateaux d’EPS, les installations d’équitation ou les bassins ludiques de natation sont moins présents dans ces communes, tout comme les équipements sportifs couverts dont le taux n’est que de 19.9 % pour ces communes contre 32.5 % en France métropolitaine.
 
Enfin, la propriété des équipements sportifs dans les communes de moins de 750 habitants revient très largement aux villes (82.2 %), devant les sociétés commerciales, les associations, et les EPCI.
 
Pour consulter l’étude, téléchargez le document ci-dessous.