Le règlement de la natation à l’examen de la CERFRES

La Fédération Française de Natation a présenté pour la première fois son projet de règlement relatif aux équipements de natation.
 
Depuis 2003, la FFN édite un document d’appui d’aide à la conception des piscines pour les maîtres d’ouvrage. Celui-ci évoque bien les règles permettant d’accueillir des compétitions fédérales, mais elles n’ont pas fait l’objet d’un avis de la CERFRES.
 
Sur 6 637 bassins aquatiques recensés, 2 535 sont certifiés par la FFN soit 38% du parc aquatique.
 
Le contenu de ce projet indique qu’il n’y a aucun changement par rapport au document d’appui pour la conception des piscines et qu’il ne modifie pas les règles actuelles (sans modification de l’existant) pour les activités de : natation course, natation synchronisée, water-polo et plongeon.
 
Principe de non rétro-activité du projet de règlement 
Les bassins étant actuellement certifiés n’auront pas besoin de se mettre en conformité avec ce projet (sauf travaux lourds)
Il ne pourra être exigé de modifier les dimensions des bassins existants suite à une évolution règlementaire (sauf accessoires et marquage : plots, lignes d’eau, tracé…)
 
Seules des recommandations sont actées sur : les dimensions des plages, le bassin secondaire pour échauffement, les tribunes, l’affichage et les aménagements spécifiques liés aux compétitions (espaces VIP, accueil…)
 
3 niveaux de classement pour l’ensemble des activités sont proposés avec deux types de bassin (50m ou 25m)
  • National/international (Grands équipements/GE) avec 8 couloirs demandés
  • Interrégional (moyens équipements/M) – 8 couloirs recommandés
  • Régional/département (équipements courants/C) – 6 couloirs recommandés
 
Dans un premier temps, l’ANDES a demandé un tableau récapitulatif des obligations et recommandations selon les niveaux de compétition, afin d’obtenir un cahier des charges clair pour les maitres d’ouvrage.
 
Un travail sur les classements de niveau interrégional et régional/départemental est également en cours.
 
L’objectif de passage à la commission CERFRES est prévu le 10 mars prochain.