Salle de sport : l’obligation de sécurité du club ne porte pas sur chaque m² de la surface

Une abonnée d’une salle de sport fait une chute dans les douches de l’établissement. Victime d’une fracture de son radius gauche elle assigne alors en réparation intégrale de son préjudice la société exploitant la salle et la CPAM.


Se connecter pour continuer la lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *