ANDES et ANLSP (Association Nationale des Ligues de Sports Professionnels) : Une volonté commune de maintenir le dialogue

Suite aux différentes actualités concernant les dernières exigences des Ligues Professionnelles de Volley-Ball et de Basket-Ball, l’ANDES a souhaité reprendre les discussions avec l’Association Nationale des Ligues de Sport Professionnelles (ANLSP).

Depuis plusieurs années, les deux structures se rencontrent pour aborder les relations entre Sport Professionnel et Collectivités Locales, notamment sur des sujets qui concernent directement les infrastructures sportives.

C’est ainsi que le Président de l’ANDES M. Marc SANCHEZ  accompagné de Patrick APPERE, Maire adjoint aux sports de Brest et Président de la commission « Sport Professionnel » de l’ANDES a rencontré le 31 mai dernier,  M. Patrick Wolff, Président de l’ANLSP au siège de la Ligue Nationale de Handball.

L’objectif principal de cet entretien a été d’évoquer la possible mise en place d’une structure commune permettant aux représentants des Collectivités Locales et des Ligues d’échanger sur des sujets communs.

L’ANDES a rappelé la nécessité pour les Collectivités Locales d’être informées en amont des projets des Ligues professionnelles qui impactent directement les installations sportives liées à des normes dites « grises » sur l’amélioration des infrastructures pour une meilleure retransmission télévisuelle.

Les Collectivités Locales « sont souvent mises au pied du mur » alors qu’elles soutiennent le même objectif que les Ligues professionnelles, celui de permettre au club d’évoluer au plus haut niveau, notamment parce que celui-ci fait partie de l’identité du territoire. Néanmoins, les élus demandent du temps et de la concertation, notamment parce que les contraintes budgétaires ne leur permettent pas toujours d’assumer les dépenses de mises en conformité des installations dans les délais qui leurs sont imposés parfois de façon brutale.

Si la volonté de l’ANLSP est d’encourager les Ligues professionnelles et les Clubs Professionnels à investir dans leurs outils de travail et ainsi devenir autonomes, l’ANDES a rappelé la nécessité de trouver des temps d’échanges qui permettent de parler d’une même voix auprès des clubs et ainsi permettre l’évolution de ceux-ci.

L’ANDES et l’ANSLP se sont finalement accordés sur deux points :

- l’importance d’accompagner les clubs pour les aider à mieux gérer leur budget et dépenses afin d’éviter que les Collectivités Locales ne comblent les déficits en fin d’année.

- confier de plus en plus de responsabilités aux Clubs Professionnels sur l’exploitation et la propriété des installations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *