PARIS 2024 : Présentation du sondage ANDES sur la perception et les attentes des élus locaux

C’est dans le cadre de son groupe de travail Mobilisation des territoires avec PARIS 2024, que l’ANDES a réalisé un sondage auprès de son réseau.

A la veille de la présentation du label Terre de jeux, ces éléments d’information permettent de jeter un premier regard sur la perception et les attentes des élus locaux. Une présentation détaillée de ces retours quantitatifs et qualitatifs a été effectuée auprès du comité d’organisation. Ce sondage a été réalisé du 1er avril au 15 mai, avec 208 réponses.dont 69 départements sont couverts avec 4 départements d’Outre-mer, et une répartition des villes de la manière suivante :

  • - 5000 hab : 7%
  • De 5 à 10 000 hab  : 28%
  • De 10 à 50 000 hab : 50%
  • + de 50 000 hab : 15%

Deux périodes ont été distinguées :

  1. La mobilisation avant la désignation de PARIS 2024
  2. La mobilisation après la désignation de Paris 2024
  1. La mobilisation des territoires lors de la phase de candidature, avant la désignation de PARIS 2024

55% des communes se sont mobilisées pendant la phase de candidature, avec des actions à destination principalement :

  • Des associations 59%
  • Du grand public 53%
  • Des scolaires 43%

En termes d’actions réalisées, à plus de 80% il s’agissait des actions de communication et de relais d’information.

Parmi les 45% de communes qui ne se sont pas mobilisées, les raisons principales étaient les suivantes :

  • Éloignement de Paris
  • petite taille des communes qui ne se sentent pas concernées
  • Calendrier chargé des associations
  • Manque d’engouement
  • Peu d’informations
  1. La mobilisation des territoires après la désignation de PARIS 2024

Le sentiment des élus locaux sur la mobilisation actuelle de PARIS 2024 et de leur commune

Ce sont plus de 56% des sondés qui sont insatisfaits ou très insatisfaits de la mobilisation actuelle de PARIS 2024, exprimant notamment une attente forte d’information et de précisions sur les modalités de labellisation et d’engagement.

Sur la volonté politique de la commune, ce sont 58% des sondés qui sont satisfaits ou très satisfaits.

*(Les informations dans ce tableau son en nombre de réponses)

Les attentes des élus locaux

Les attentes des élus locaux sont fortes, avec 90.8% des sondés.

Les attentes exprimées mettent de loin en première priorité les moyens proposés aux communes pour leur mobilisation :

  • les moyens financiers/matériels/logistiques proposés aux communes  : 94%
  • L’échéancier jusqu’en 2024 : 90%
  • Le cahier des charges pour la labellisation des territoires : 69%
  • Les retours d’expériences entre les communes : 62%
  • Les centres de préparation aux jeux : 59%

Plus de 84.5% des communes souhaitent se mobiliser lors des 6 prochaines années (contre 55% des communes qui se sont mobilisées pendant la phase de candidature)

Trois types d’actions ressortent de ce sondage pour la mobilisation des communes à savoir :

  • Souhait de devenir centre de préparation aux jeux 72%
  • Actions de communication 71%
  • Organiser des tests events 42%

Très loin derrière suivent le soutien des sportifs, le soutien aux équipements sportifs, les manifestations grand public, sensibiliser aux valeurs olympiques, rapprocher les établissements scolaires du monde sportif.

De nombreuses observations générales ont également été recueillies sur les attentes, les insatisfactions et les propositions, elles seront analysées prochainement avec une approche qualitative.

Le rôle des communes sera majeur pour la mobilisation des territoires et la réussite des jeux. C’est dans ces territoires que se dérouleront les animations et les initiatives de toutes part qui feront vibrer la nation avec l’appui des associations et de la population locale.

C’est la raison pour laquelle l’ANDES travaille à faire reconnaître et considérer l’échelon local comme le niveau prioritaire de l’action territoriale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *