L’ANDES se positionne sur l’organisation territoriale de la nouvelle gouvernance du sport

Force de proposition permanente, à l’expertise reconnue, l’ANDES a pris activement part aux travaux engagés, depuis janvier 2018, dans le cadre de la nouvelle gouvernance du sport..

A la suite de la saisine de l’ Agence nationale du sport (ANS), l'ANDES a mis à l’ordre de jour de son dernier comité directeur cette question essentielle de l’organisation territoriale. Cette contribution a été évoquée lors du dernier Conseil d'administration de l'ANS le 8 octobre,

Ce courrier évoque les exigences et les principes à respecter, le positionnement de la structure, les contours organisationnels, ainsi que les moyens financiers et humains. nécessaires.

En voici les principaux extraits.

"Pour l’ANDES, quatre points cardinaux doivent baliser la nouvelle gouvernance du sport : 

  1. Renforcer le rôle et la responsabilité des acteurs territoriaux, et en particulier des collectivités, pour agir localement,
  2. Privilégier un pilotage de proximité, ascendant, qui prenne en compte les attentes des territoires,
  3. Prendre en compte la diversité des territoires et expérimenter la différenciation,
  4. Rechercher l’efficacité et les convergences dans le cadre des conférences de financeurs et de gestion des fonds alloués par l’ANS.

Les Présidences de la conférence régionale du sport, comme les conférences des financeurs du sport, doivent donc être réservées aux représentants des collectivités, principalement du bloc communal. L’ANDES entend évidemment y apporter toute son expérience et son expertise de terrain.

Notre vision de la nouvelle gouvernance du sport dans les territoires est donc très décentralisée et non pas déconcentrée. Elle  doit contribuer à une démarche ascendante, collaborative, coordonnée, agile et efficiente, qui permet l’expérimentation et la différenciation.

L’échelon interdépartemental voire du bloc communal constitue le socle opérationnel, où s’expriment des priorités de projets. L’échelon régional conforte l’analyse des besoins en élargissant le périmètre d’observation, en inventant et en expérimentant des solutions agiles. L’échelon national contribue à poser des stratégies de politique générale

A notre sens, la clé du succès de la gouvernance territoriale du sport repose sur l’appropriation des enjeux et du projet sportif territorial par l’ensemble des collectivités, qui sont associées et fédérées.

Les principes et les contours organisationnels ici proposés par l’ANDES exigent d’engager simultanément une réflexion sur les moyens financiers et humains, indispensables à la mise en œuvre effective de la nouvelle gouvernance."

Retrouvez ici, l'ensemble de la contribution de l'ANDES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *