Webinaire ANDES : Point d’étape sur la situation des complexes aquatiques en France.

ANDES, , Publié le 27 novembre 2020

Dans le prolongement des travaux sur les complexes aquatiques depuis le mois de mars dernier, date du début du confinement, l’ANDES a organisé un Point d’étape sur la situation des complexes aquatiques en France, leur modèle économique, et les contrats de délégation des services publics (DSP).

Ce webinaire a présenté tout d’abord une synthèse du sondage réalisé à l’issue de la période estivale, auprès des 26 sites pilotes volontaires de l’expérimentation nationale début juin.

Le bilan fait état d’une baisse moyenne de -50% de la fréquentation, et une perte de chiffre d’affaire de 10 000 à 450 000€ sur la période estivale. Ces pertes se cumulant avec les périodes de fermetures administratives et le deuxième confinement, dont les pertes sont estimées désormais à -60% de chiffre d’affaire à fin octobre, comparativement à 2019.

C’est la raison pour laquelle l’ANDES a rappelé à cette occasion la nouvelle demande adressée à M. le Premier ministre le 23 novembre, sur la demande de compensation des pertes d’exploitation en raison de l’impact économique du COVID-19 pour les gestionnaires des complexes aquatiques gérées en régie ou en DSP.

Cliquez ici pour consulter la présentation diffusée pendant le webinaire

Le modèle économique et les DSP ont ensuite été abordées.

M. Philippe VIDAU, Maire d’Objat (19), a fait part de son expérience avec la gestion d’une piscine en DSP.

Il a notamment indiqué que si la collectivité délègue une piscine en DSP, l’élu(e) ne doit pas s’en désintéresser, afin de trouver des solutions notamment dans la crise actuelle et de mieux connaître les coûts de gestion. Le complexe connaît environ 60 000€ de pertes à partager.

Maitre Aurélien JEANNEAU (FIDAL) a ensuite rappeler le cadre juridique de la DSP et les points de vigilance à respecter sous forme de tableau, sur les notions d’imprévision, d’indemnité et de négociation avec le délégataire.

Mme Fabienne DELAIRE, Présidente du SYDEL, a évoqué les enjeux et difficultés des délégataires, avec leur situation économique actuelle, et le besoin d’avoir des relations étroites avec les collectivités locales.

En conclusion, Mme Gaelle OGER, conseillère représentant Mme la Ministre de sports, a entendu les demandes de soutien du secteur spécifique des gestionnaires des complexes aquatiques.


ANDES | A la Une

Laisser un commentaire

Agenda

04déc

Salon Nautique

06déc

Présentation dispositif FAFA

07déc

24ème colloque de la piscine de demain

07déc

Entretien M. FERREIRA (Président Fédération de danse) et Mme LE MAUX (Présidente Fédération d’escrime)