Communiqué ANDES – Retour sur la conférence du 25/09 avec Mme Roxana MARACINEANU

ANDES, , Publié le 25 septembre 2020

Réaction de l’ANDES sur les décisions et informations du gouvernement sur les pratiques sportives dans le contexte sanitaire.

A la suite de la conférence ce matin avec Mme Roxana MARACINEANU, Ministre déléguée aux sports, l’ANDES tient à faire part de sa réaction sur les décisions gouvernementales relatives à la pratique sportive.

Lors de la déclaration du Ministre de la Santé, M. Olivier VERAN, le sentiment général qui a prédominé pour les acteurs locaux est l’incompréhension alors que depuis des mois tous les acteurs s’unissent et travaillent de concert pour assurer la sécurité des pratiquants..

S’il est tout à fait compréhensible que les enjeux de santé soient prioritaires pour les concitoyens, les arguments sanitaires sur les activités physiques pour justifier ces fermetures ne sont pas convaincants.

A l’occasion de la conférence avec Mme la Ministre déléguée aux sports, l’ANDES a rappelé :

  • La nécessaire cohérence avec l’allégement du protocole du Ministère de l’Education nationale qui autorise la pratique sportive dans les écoles, collèges et lycées et universités pour assurer une continuité pédagogique avec le monde sportif
  • L’importance de l’ouverture des complexes aquatiques couverts et découverts.

Après de gros efforts sur le protocole sanitaire, les gestionnaires de ces complexes sortent d’une saison estivale catastrophique avec une baisse fréquentation de l’ordre de 40% à 50% en moyenne.

Il sera nécessaire de revoir les soutiens financiers afin d’aider les gestionnaires sur la pris en charge des pertes d’exploitation comparativement à l’année 2019

Enfin, alors que cette année fut particulièrement dramatique en termes de noyade, il serait particulièrement malvenu de ne pouvoir mettre en place le plan d’aisance aquatique pour favoriser le savoir nager des enfants.

  • Les conséquences sur le tissu associatif qui se relève d’une saison difficile, dont la rentrée sportive coïncide avec une baisse des licenciés de l’ordre de 25%.

Cette deuxième restriction laisse planer une très forte incertitude sur l’avenir des clubs employeurs et non employeurs, qui sont un lieu de vie sociale et d’animation des territoires irremplaçables.

  • La nécessaire cohérence des décisions préfectorales au regard des dernières décisions sur les vestiaires qui ont donné lieu à une différenciation du public (scolaire, clubs, sports professionnels, étudiants STAPS) incompréhensible et donnant l’impression d’une surenchère permanente
  • Le travail qui a été réalisé depuis le mois de mars dernier par tous les acteurs du sport avec l’édiction de guides et de recommandations qui ont permis de responsabiliser les gestionnaires et pratiquants sur le respect du protocole sanitaire

A l’issue du tour de table des acteurs du sport, et sous réserve de confirmation des décrets d’application, Mme la Ministre des sports a fait part des éléments suivants, à savoir :

  • L’autorisation pour les publics scolaires, les mineurs encadrés (dans une association), les sportifs de haut niveau et sportifs professionnels d’avoir accès à tous les équipements (couverts et découverts) sur tous les territoires (en dehors de l’urgence sanitaire) quel que soit leur niveau de vigilance.
  • Pour les équipements couverts (gymnases)
    • En zone de vigilance maximale et zone de vigilance renforcée : ils restent accessibles uniquement au public prioritaire
    • En zone rouge et grise : accès des équipements couverts à l’ensemble du public
  • Pour les complexes aquatiques,
    • Les bassins découverts : ils restent ouverts dans tous les territoires en dehors de l’urgence sanitaire
  • Les bassins couverts
    • Dans les zones de vigilance renforcée et zone d’alerte maximale : ils seront accessibles uniquement au public prioritaire (scolaires, sportifs de haut niveau, sportif professionnel, mineurs encadrés – 18 ans (dans une association ou cours privé ou collectif)
    • Dans les zones grises et zones d’alertes : ils restent accessibles à l’ensemble du public
  • Dans les établissements scolaires, les activités physiques et sportives vont se poursuivre (EPS) sur l’ensemble du territoire
  • Sur la demande de l’ANDES relative au soutien financier pour les gestionnaires de complexes aquatiques, une note sera envoyée à M. le Ministre des Finances afin de prendre en compte cette sollicitation, à l’appui du sondage effectué.
  • La durée initiale de ces mesures portera sur deux semaines, qui sera renouvelable selon le niveau de l’épidémie
  • Il est à noter que l’ensemble de ces mesures sur le plan national, seront soumises aux préfets de départements qui devront s’entretenir avec les acteurs locaux sur les mesures les plus appropriées
  • Le décret d’application est prévu pour ce week-end et les fiches pratiques prendront en compte les dernières décisions gouvernementales

ANDES

Laisser un commentaire

Agenda

24nov

Salon des Maires et des Collectivités Locales 2020